06 mai 2002

Oh, Bernadette !

Un article à lire avec le recul de la présidence Sarkozy et du mélange des genres permantent : sa rupture avec Cécilia, ses SMS ("si tu reviens, j'annule tout"), la présentation à la France de Carla Bruni en balade dans Disneyland, la cérémonie du chanoine de Latran, et j'en passe. Nous étions là, en 2002, à l 'aube de cette révolution de la politique-communication à l'américaine. Un fort signe de déclin des principes républicains et laïcs, de la séparation entre le public et le privé.    Oh, Bernadette ! ... [Lire la suite]
23 avril 2002

Présidentielles 2002 - Réflexions sur le tas

A qui la honte ? « Honte ! Honte ! », entend-on ça et là. C’est le cri qui fuse dans les rues, le slogan qui fleurit sur les murs des villes, le mot qui vient sur les lèvres déconfites. Ne nous trompons cependant pas de honte. Oui, honte à ceux-là qui ont rendu Le Pen comestible à force de pleurnicher pour lui lorsque celui-ci nous faisait croire, dans le seul but de se faire entendre, qu'il n'avait pas ses 500 signatures pour cause de complot. Honte aux sondeurs, non seulement parce qu'ils se sont fourvoyés, comme toujours... [Lire la suite]
Posté par mlavarenne à 01:09 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,
21 mars 2002

La valse des sondages

Ci-dessous, la lettre n°5 de Génération République Bas-Rhin, dont j'ai été délégué départemental durant la campagne présidentielle pour le Pôle Républicain de JP Chevènement. A ce moment-là, bien peu voulaient croire à un second tour avec Jean-Marie Le Pen.   Strasbourg, le 21 mars 2002   Chères citoyennes, chers citoyens, A quelques dizaines de jours à peine du premier tour de l’élection présidentielle, la danse du ventre des sondages hypnotise les Français. Nous, républicains, appelons de nos vœux à la refondation du... [Lire la suite]
Posté par mlavarenne à 22:54 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,
10 décembre 2001

Le fatalisme ne vaincra pas !

Le fatalisme ne vaincra pas ! Méditations sur le retrait du politique.   En ce temps où le dépit pointe son nez par la porte des mieux lotis (sans parler des sinistrés de Toulouse qui n’ont toujours pas de fenêtres), il est de bon ton de se signer de la croix du désespoir et, tout au plus, d’attendre une vie meilleure dans un futur fantasmatique voire dans un au-delà du monde. Combien de cyniques, combien de désabusés sont sortis des flancs de la bête ultralibérale ?! Et combien de temps encore nous faudra-t-il... [Lire la suite]
Posté par mlavarenne à 00:04 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
19 novembre 2001

Lettre d'un modeste citoyen à Charlie le Téméraire

Voici la lettre qui signe ma prise de distance avec Charlie Hebdo dont j'avais commencé par être un lecteur très assidu, voire même un promoteur durant mes années "lycée". Issu des rangs d'Attac, conseiller municipal depuis peu, je soutenais le Pôle Républicain de JP Chevènement depuis le discours du 4 septembre précédent à Paris, auquel j'avais assisté, avant de vivre en direct, l'assassinat du commandant Massoud puis les événements du 11 septembre, devant les télés des bistrots parisiens.   le 19 novembre 2001   Cher... [Lire la suite]
Posté par mlavarenne à 22:22 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
15 novembre 2001

Le choix du politique et de la France

Le choix du politique et de la France   Voici qui serait bien fâcheux : selon une opinion quelque peu facile (il suffit de suivre la pente), la France serait devenue, à l’ère de la mondialisation « néolibérale », un petit pays, voué en définitive à se fondre – et avec elle ses « particularismes » sociaux, culturels, diplomatiques – dans un ensemble plus vaste où le Marché tend à remplacer la figure du Politique. Elle serait déchue au simple rang de doryphore (littéralement le... [Lire la suite]
Posté par mlavarenne à 18:29 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
09 novembre 2001

Le sens de l'Etat ? (pouvoir et contre-pouvoir v.2)

Le sens de l'Etat ? (pouvoir et contre-pouvoir v.2) notes du 9 novembre 2001   Comment être "résistant" en ne concevant la politique que comme l'exercice d'un contre-pouvoir, comme pure réactivité, en s'imaginant que le pouvoir, nécessairement et en tant que tel, pervertit l'homme (c'est d'ailleurs de là que je viens) ? C'est une tradition marxiste, s'il en est, originée dans la conception protestante de la religion : de la même façon que chaque homme doit devenir son propre prêtre et que la médiation de l'institution... [Lire la suite]
20 octobre 2001

L’histoire continue… - A propos des thèses de Francis Fukuyama

L’histoire continue… A propos des thèses de Francis Fukuyama et de l'avenir de la République   Que le philosophe américain Francis Fukuyama publie un article[1] pour réitérer sa principale thèse sur la « fin de l’histoire » incite à saisir la balle au bond et à ouvrir le débat que l'union sacrée contre le terrorisme tend à éclipser à coup de grotesques amalgames. Réflexions sur le tas. Dans un même sac, le terrorisme, l'anti-américanisme, l'anti-sémitisme, les mouvements soi-disant anti-mondialisation, voire... [Lire la suite]
16 octobre 2001

"Pouvoir et contre-pouvoir" : lettre à un ami altermondialiste

"Pouvoir et contre-pouvoir" Lettre à un ami altermondialiste   A l’heure où s’ouvrent les débats sur les présidentielles, comme tu le sais déjà, j’ai décidé de soutenir Jean-Pierre Chevènement. Ce dernier semble en effet le seul candidat à vraiment apporter un peu d'air au débat, par l’originalité de son positionnement, et à vouloir sérieusement s'attaquer à « la dictature des marchés financiers », comme il le dit lui-même. Il est aussi porteur de ce que veulent dire les mots de citoyen et de République, dans... [Lire la suite]