Les Français élogieux pour la fonction publique 

Alors que Nicolas Sarkozy promet à la Fonction publique française un alignement sur le modèle des pays nordiques et anglo-saxons (flexibilité, statistiques, compression des effectifs…), les Français exposent la bonne image qu’ils en ont dans une enquête Ipsos du 28 janvier 2008 pour La Gazette des Communes. A rebours de la vulgate médiatique.

Ainsi, 70% des sondés affirment avoir une bonne image de la fonction publique, contre 29% seulement qui pensent le contraire. Pour 68%, ils encouragent leur enfant à devenir fonctionnaire, contre 29% qui le déconseillent : une baisse de 9 points toutefois par rapport à la précédente enquête en mars 2007, mais cette baisse est plus forte chez les salariés de la fonction publique avec 14 points en moins.

Certaines idées reçues sont battues en brèche : 68% des sondés se déclarent favorables « à la garantie de l’emploi des fonctionnaires ». Et l’idée qu’il y aurait « trop de fonctionnaires » dans certains domaines de la fonction publique n’est pas majoritaire : 57% sont d’avis que, dans la Fonction publique d’Etat, il n’y en a pas assez ou juste ce qu’il faut. C’est encore plus vrai pour la fonction publique hospitalière où 90% des personnes interrogées estiment qu’ils ne sont pas assez.

Concernant la réforme annoncée par Nicolas Sarkozy, on ne peut pas dire qu’elle mobilise les foules : seulement 27% des sondés estiment qu’elle « contribuerait plutôt à améliorer la qualité du service public » et 34% pensent au contraire qu’elle contribuerait plutôt à la détériorer. Le non-remplacement d’un fonctionnaire sur deux lors des départs à la retraite arrive en bas de la hiérarchie des priorités avec 10% de citations. Mais aucune mesure ne se détache réellement des autres.

On est en droit de s’interroger sur l’acharnement de nos politiques à vouloir faire passer la France sous les Fourches Caudines de la globalisation libérale et de la normalisation européenne, car ça aussi cela se fait contre le sentiment majoritaire des Français.