Voici le texte d'accompagnement du spectacle d'été des Mattagumber des Mooslargue qui a eu lieu du 12 au 16 août 2014, sur la thématique des Enfers. Des photos et de nombreux articles de presse sur le blog de la troupe.

 

"Le Banquet de BelzéButh" - Spectacle de plein air

 

« L’homme, la brute et l’animal »

Mise en bouche pour les spectateurs arrivés en avance…

 

 

EAffiche-BBB-v5ternelle question, que l’on soit croyant ou non (car ce spectacle est purement laïque) : si un Dieu pleinement bon et tout puissant a créé l’Univers, d’où vient le Diable ? Autrement dit, pourquoi le mal, la souffrance, la maladie…? Pourquoi donc Lucifer déchoit-il ? Et puis, au-delà de cette question, une autre : celle du vice et de la vertu. Qu’est-ce que le Bien ? Qu’est-ce que le Mal ? Qu’est-ce qui est bien ou mal ?

En grec ancien, la vertu, c’est littéralement l’excellence, c’est-à-dire le meilleur usage que l’on peut faire d’une chose (par exemple la vertu d’une bonne bouteille… qui n’a pas de vice de fabrication !) ou encore le meilleur « usage » de soi-même... Etre vertueux, non vicieux, c’est donc tendre vers le meilleur, vers l’amélioration continue de soi-même, c’est vouloir être un honnête homme qui cherche le bon, le grand, le vrai et le beau, parfois en engageant très concrètement sa personne dans la mêlée de l’histoire au service de ces valeurs.

BBB demons

Paradoxalement, la nature de l’homme, c’est de n’avoir pas de nature : l’homme est un être perfectible, donc imparfait, inadéquat, inadapté à son environnement (autrement dit, c’est une sorte de raté de l’évolution, contrairement aux autres espèces qui correspondent à leur milieu). Etre pleinement Homme, c’est avoir conscience que des « choses », dans l’Humanité, nous dépassent (l’esprit, la raison, l’histoire, la langue, les idées, les principes, les symboles…), vers lesquelles l’on peut donc tendre. Il y a perpétuellement plein d’occasion de tendre vers la grandeur. Même quand on est diable. Et beaucoup d’occasions ratées aussi.

Un philosophe de la Grèce ancienne, Aristote, expliquait que l’Homme était, du fait de son intelligence, de ses capacités conceptuelles et symboliques, un être supérieur à l’animal. C’est un fait aujourd’hui souvent absurdement nié. Mais le vieux sage, qui savait de quoi il parlait, précisait aussitôt que, parmi toutes les espèces qui composent le vivant, l’Homme pouvait aussi être bien pire que l’animal, par sa capacité de perversion, par sa capacité de faire souffrir pour le plaisir, de faire le mal pour le mal. Pour l’animal, le Bien, le Mal, cela n’existe pas véritablement. Un chat ne fait pas souffrir une souris qu’il a attrapée par plaisir de la torturer, mais par jeu, parce que c’est bien rigolo de l’entendre couiner comme le ferait n’importe quel canard en plastique… Et puis il se trouve qu’à un moment, cela prend un goût bien meilleur que celui du canard de baignoire. Seul l’animal humain est capable d’une inépuisable inventivité dans l’art de faire souffrir (parfois plus encore quand il s’agit de son semblable).

BBB final

Il y a donc l’Homme avec un grand H, esprit ingénieux et inventif, capable de génie, de bonté, sensible à la beauté, de ce fait supérieur à l’Animal, neutre et amoral, mais qui est lui-même supérieur à la Brute, ou autrement dit la Bête (c’est-à-dire l’incarnation de la Bêtise). Plutôt que de mettre pudiquement la tête dans un sac, regardons le « mal » en face, apprivoisons-le, afin de nous rendre meilleurs.

Le diabolique (littéralement ce qui sépare, ce qui divise, ce qui brise) est l’exact inverse du symbolique (littéralement ce qui réunit). Le Diable, ce sont les hommes livrés à leurs pulsions égoïstes (qu’ils finissent par raffiner)… L’Enfer, ce n’est donc pas stupidement les Autres. L’Enfer, c’est l’individu autocentré, égocentrique, narcissique, bêtement content de soi (c’est parfois l’enfant roi devenu tyran par excès d’égards !).

Au fond, ce spectacle n’est donc pas un spectacle sur les Enfers. C’est un spectacle sur l’entre-deux du Ciel et de l’Enfer, c’est-à-dire un spectacle sur la Terre et ses Terriens. Bref, comme chaque année… Vous vous y reconnaîtrez sûrement. Bon courage !        

M.L.

BBB DNA Haut Rhin 14 aout 2014